Conduite autonome : alliance Fiat Chrysler Intel et BMW

voiture autonome BMW

La conduite autonome est un concept qui se développe inexorablement pour faciliter la circulation si on peut le dire. Faciliter, dans le sens où certains passagers n’auront plus besoins de permis de conduire pour prendre place dans leurs voitures et voyager où et quand ils veulent. Or la conduite autonome est encore loin d’être à la portée du public, à cause du coût très élevée de cette technologie.

L’union fait la force, c’est une stratégie que les entreprises de construction automobiles et les sociétés de la haute technologie numérique et électronique, ont trouvé pour diminuer le coût des investissements dans la recherche pour la production et la fiabilisations  des voitures autonomes. BMW, Mobileye un spécialiste des caméras pour les voitures autonomes, et Intel ont déjà commencé leur partenariat dans se sens l’année dernière et, actuellement, le groupe FCA ou Fiat Chrysler Automobile s’est joint à cet association pour apporter son savoir-faire et pour développer la conduite autonome.

On ne pensait d’abord qu’une alliance BMW-Fiat Chrysler était impensable, Fiat ayant déjà conclu un accord avec Waymo qui est une voiture autonome du Géant Google et développé par la division spéciale Alphabet de la Silicone Valley, mais cet accord n’interdit pas à Fiat de s’allier avec d’autres constructeurs. Seulement, les informations entre Google et Fiat Chrysler ne pourront pas être utilisé par ce dernier dans son partenariat avec BMW, Intel et Mobileye, Intel étant un concurrent direct de Google en matière de voiture autonome.

Le groupe FCA a donc concrétisé sa volonté de coopérer avec les grands constructeurs pour développer la conduite autonome.

Etat : des nouvelles mesures pour la protection environnementale

mobilité écologique

A l’instar du ministre de l’environnement britannique, le ministre de l’écologie français pense qu’il était temps de prendre au sérieux le problème de la pollution de l’atmosphère de l’Hexagone au sérieux. Pour concrétiser sa volonté d’avancer dans ce sens, il vient de sortir des nouvelles mesures pour lutter contre ce fléau qui menace, non seulement la France mais toute la planète entière.   Cette une mesure qui vise à bien mettre en place la loi de la « transition énergétique pour une croissance verte ».

Les hauts fonctionnaires sont donc les premiers à montrer l’exemple pour remédier à cette menaçante pollution. Voici donc les mesures qui ont étés prise pour la protection environnementale, qui est devenu celui de tous les gouvernements de tous les pays : les hautes autorités de l’Etat, les préfets, les directeurs des cabinets ministériels, les directeurs et le secrétaire générale des administrations centrales, les présidents et les directeurs généraux des établissements publics devront se déplacer en voitures qui n’émettent pas plus de 60g de CO2 par kilomètre.

Fait curieux, le nombre 15 est toujours présent dans cette mesure : 150 millions d’euros d’économies estimés après son mise en œuvre, une réduction de 15% de la consommation de carburant, une réduction de 15% du nombre de véhicule administratif. Véhicule utilitaire et particulier sont concernés.

Voici ce que cela donne concrètement : la voiture du Préfet ne doit pas être un diesel, donc une hybride dont le coût ne doit pas excéder de 39 000 €. Celles des présidents de tribunaux doit être une voiture compacte et écologique, d’un coût de moins de 16 000 € si c’est une voiture à essence et moins de 22 200 € si c’est une électrique.

C’est ainsi que le ministre de ministre de l’écologie français compte régler la question de protection environnementale, il n’y a qu’à espérer que ça va porter ses fruits car nous risquons de suffoquer sous nos fumées.

Voiture autonome : les français sont moins confiants

voiture autonome

On n’est jamais bien servi que par sois même. C’est ainsi qu’on peut résumer cet article concernant  l’opinion des français sur la voiture autonome, une technologie qui était du domaine des films de sciences fictions jusqu’à la fin du XXème siècle.

Dans un sondage d’Opinion Way, si les voitures 100% autonomes étaient commercialisées, les français seront moins enthousiastes à en posséder une, à cause de quelques appréhensions qui, si on y réfléchit bien, trouvent leurs raisons d’être.

En détail, 56% des sondées ne prendraient pas place dans une voiture sans personne pour les conduire. 59% n’ont pas confiance dans la voiture autonome. 45% ont peur d’avoir un accident avec cette technologie. 40% ont peur que la voiture soit piratée.

Pour le moment, il n’y a que 18% qui font confiance et apprécient la voiture autonome. Malgré que la plupart des sondés reconnaissent ses avantages et son utilité. 58% apprécient les fonctionnalités de sécurité, 34% les primes d’assurance réduites.

Certains voudraient moins de contraintes, d’autres que le véhicule planifie leur itinéraire. Ces variétés d’opinions montrent un grand obstacle psychologique qui reste à  franchir : l’absence humaine dans la contrôle  et la méfiance vis-à-vis de la machine.

Pourtant, 43% sont prêt à franchir le pas, 50% attirés par la perspective de trajets sans fatigue, 37% par le fait de disposer de temps libre en cours de route et 28 % par le fait de pouvoir se garer plus facilement.

Enfin, trois quart des sondés voudraient bien que l’entretien de ces véhicules se fasses aussi automatiquement

Hertz : Une voiture de location à l’intérieur coloriable

voiture à l'intérieur coloriable

Hertz a vraiment touché dans le mille concernant la question ludique qui pourrait tenir les enfants tranquille pendant les longues heures des voyages. C’est une question capitale sachant que les enfants sont particulièrement très agaçants quand ils s’ennuient en cours de voyage, et ils savent bien comment s’y prendre. Et à moins que vous trouviez quelque chose qui va les distraire, votre voyage risquera de se transformer en un cauchemar de cris, de chamailleries, de pleurs, d’incessant besoin de faire les grosses et les petites commissions. Libre à vous de ne pas croire mais vous risquez vraiment de détestez les voyages avec des enfants.

Mais, revenons donc à l’invention un peu miraculeuse de Hertz qui amuserait et tiendrait tranquille nos bambins, comme s’ils étaient plus sages que des images ! Des images qu’ils vont eux-mêmes dessiner ou créer en quelque sorte.   Vous savez, (les parents spécialement) qu’il ne faut pas mettre à porter des enfants de quoi écrire surtout un feutre, un stylo ou quelque chose comme ça. Un important document, le cuir du salon etc… et un enfant avec ces outils ne sont pas vraiment Compatibles (remarquez le Compatible avec un grand C !). Or, c’est l’inverse qu’Hertz a pris comme principe de base dans ce système : Les enfants aiment dessiner, colorier ou gribouiller sur les chaises de la voiture? Soit, mais, sauf les coups de crayon qui déchirent les fameux cuirs des chaises et du plafond, nos joyeux lurons peuvent enfin s’adonner à leurs passe-temps favoris avec la première voiture à intérieure coloriable Hertz. Tout, ou presque, est plein de motifs coloriable. Un petit de détail quand même : il n’est pas encore précisé si les coloriages seraient effaçables.

Cette première voiture à l’intérieure coloriable est un Volvo XC60, exposé actuellement à l’aéroport de Londres, les motifs en question sont sur un tissu spécial. Une vidéo de Hertz montre que les enfants sont vraiment très intéressés et amusés par ce jeu qui leurs, était interdit depuis bien longtemps. On rappel qu’il n’est pas encore possible de savoir s’il est effaçable pour que les enfants puissent recommencer.

Visitez notre site si vous avez besoin d’un autoradio universel pour n’importe quelles voitures

Audi : Des hauts dirigeants remerciés

audi 2

C’est un grand ménage chez Audi, un grand ménage qui ne ménage pas l’hiérarchie et qui va balayer quatre, c’est-à-dire la moitié, des membres du directoire. Quand on parle de la dieselgate, on pense souvent à Volkswagen ou Renault ou d’autres marques, mais personne ne penserait pas à soupçonner Audi qui était pris comme une marque de référence sur la question d’intégrité, surtout concernant le norme dans la règle de lutte contre la pollution.

Mais voilà, la tsunami de la dieselgate a finit par touché la marque de prestige et c’est la raison de cette remue-ménage chez Audi, et résultat : des hauts dirigeants remerciés pour redorer son blason. Qui parle de dieselgate, parle des hauts-dirigeants des constructeurs de marques, comme ceux de Volkswagen aux USA. De toute façon, ce ne sont pas les ouvriers de classe moyenne qui vont chercher à trafiquer les logiciels anti-pollution pour une raison de profit quelconque. Donc, les quatre hauts dirigeants remerciés ont bien joué le jeu pendant longtemps pour entretenir l’image d’un Audi propre et digne de confiance. Or, l’affaire éclate au grand jour actuellement, et à la face des quatre membres du directoire. Qu’on le veuille ou non, l’image d’Audi est ternie mais, il mise maintenant sur la voiture électrique pour rehausser son estime auprès du public. En attendant, 4 des 7 cadres de Volkswagen et Audi sont remerciés pour s’être impliqué dans l’affaire.

C’est la tempête chez Audi, et même le président Rupert Stadler a subit des vives critiques de la part des autres cadres du groupe et les représentants des salariés, qui l’accuse de ne pas pouvoir faire redémarrer.