Seat recrute en France.

image seat

Les affaires de la firme espagnole étant en hausses de 20%, l’afflux de clients dans les concessions à la  sortie de la nouvelle Ibiza et du SUV Arona, résultat : Seat recrute en France.

Les vendeurs de voiture pourraient changer avec les voitures de Seat maintenant. Comme l’a fait la société Hyundai qui a fait une campagne de recrutement au niveau national. Seulement, ce recrutement se traduit par 30 postes, tandis que ceux de Hyundai étaient presque dix fois plus nombreux. Mais c’est déjà mieux car Seat a déjà embauché 40 employés l’année dernière. Et ce parce que la firme a lancé quelques nouveaux modèles comme l’Ateca, la Léon restylé ainsi que la commercialisation de la cinquième génération d’Ibiza. Seat se dit prêt à concevoir des SUV urbain qui répondront aux nouveaux besoins des clients.

Pour finir, si Seat recrute en France, les postes à pourvoir sont des conseillers commerciaux, des vendeurs pour sociétés et des apprentis vendeurs, dans tout le territoire français. Les candidats pourront postuler sur le site de Seat. Ils n’ont qu’à remplir les informations personnelles, télécharger un CV et écrire une lettre de motivation.

Publicités

Fientes d’oiseau : dangereux pour les voitures autonomes.

Voiture autonome

Les voitures autonomes se développent et sont bien équipées pour circuler sans danger sur les routes. Il y a encore un problème qui peut être dangereux pour ce type de voiture d’un autre genre,  il ne vient  pas sur la route mais d’un autre endroit que nous n’aurions pas soupçonné : du ciel.

Il y a de nombreux problèmes que les voitures autonomes savent résoudre comme s’adapter dans la circulation, respecter les signalisations routières, la topographie de la route, il peut aussi improviser la conduite à tenir en cas de changement brusque de direction des voitures qui l’entourent. Waymo, une entreprise qui s’occupe de la voiture autonome de Google a bien configuré les caméras de ces voitures pour faire face à ces éventualités. On peut même lui commander de se garer sous un arbre. Seulement, quand il y a un arbre, il y a forcément des oiseaux. Et on a parlé au début de cet article que c’est de la fiente de ceux-ci que vient le danger. Quand ils font leurs besoins en haut, la loi de la gravité oblige leurs fientes de tomber obligatoirement en bas. Donc, si vous garer votre voiture sous un arbre, dans une agglomération, il est presque sur à 90% que celle-ci sera couvert d’excrément des volatiles quand vous reviendrez quelques heures plus tard. S’il se trouve que votre véhicule est une voiture autonome, les fientes pourraient couvrir le lidar qui détecte la lumière et visualise l’environnement immédiat de la voiture. il va de soi que si ce lidar est sali, c’est la fonction primordiale de la voiture qui se trouve inutilisable. Pour remédier ce problème, Waymo mis un petit essuie-glace sur le lidar, un système d’un autre âge qui trouve encore son utilité dans la XXIe siècle.

Nissan : « Signal Shield » une invention pour la sécurité routière.

signal shield.jpg

Bon nombre de constructeurs se lancent dans la lutte contre les accidents de la route. Ils sont même en avance par rapport à la loi concernant la sécurité routière. Pour Nissan, l’innovation() se porte sur le moyen d’empêcher le conducteur d’utiliser son Smartphone ou son téléphone en général, pendant la conduite. C’est un prototype qui brouille les ondes du portable et empêche évidemment son utilisation. Au cas où on serait tenté de s’en servir !

Il se trouve que beaucoup de conducteurs  sont encore inconscients du danger que représente l’utilisation du téléphone au volant. Pourtant, les accidents causés par cette pratique ne cessent d’augmenter en France ces dernières années. C’est pourquoi la Sécurité routière s’inquiète et rappelle que l’utilisation de cet appareil est la cause de nombreux accidents.

Le concept, appelé « Signal Shield » ou bouclier de signal, de Nissan est donc une sorte de case qui bloque le signal dans l’accoudoir. Le conducteur n’est donc pas obligé d’éteindre son téléphone ou le mettre en mode avion et à l’arrivée, il reçoit automatiquement les appels quand son Smartphone est sorti du « Signal Shield ».

Pour le moment, le système n’est pas encore commercialisé.

Voiture-radar : privatisation et recrutement des chauffeurs

Radar mobile

Après avoir testé les nouvelles voitures radars, le ministère de l’Intérieur pense maintenant à la privatisation et le recrutement des chauffeurs pour les conduire. Le premier recrutement s’est fait en Normandie et d’autres se feront très prochainement.

L’expérience de 6 voitures pour leur privatisation dans le département de l’Eure serait un succès. C’est seulement les routes de Normandie qui seront contrôlées par ces voitures radars privatisées. Il n’y a que les entreprises qui n’ont pas de mauvaise réputation qui pourra connaître la vraie nature du contrat. Le ministère de l’intérieur actuel s’occupera de la première sélection des entreprises privées qui gèreront les voitures radars, mais les critères de sélections sont très flous.

La valeur du marché pour ce contrat est de 2,4 millions / ans. Ainsi, pour un contrat de 4 ans maximum, le marché est de 9,6 millions. La future entreprise gèrera au début 26 voitures. Beauvau définira les parcours ou les routes à contrôler.

Le Ministère de l’Intérieur ne donne pas le nombre des véhicules radars dans les régions. Le nombre complet connu remonte à 2014.

Mais on sait que le nombre de nouvelles générations de voitures radars en fonction est 400, une vingtaine se trouve dans la Normandie et ce chiffre ne devrait pas changer.

La date limite de candidature pour les entreprises sera le 24 mai. Souhaitons que la privatisation et le recrutement des chauffeurs des voitures radars changent quelque chose dans la circulation.

Allemagne : Tests de voitures diesel

pollution

Le test d’une ONG environnementale a prouvé que malgré le label Euro 6 attribué à ces nombreuses voitures. L’émission de gaz polluants dépasse très largement la limite de norme exigée.

Les voitures diésels sont encore une fois montrées du doigt par ce test fait en condition réelle. On rappel que les voitures testées ont le label Euro 6. Le résultat est très mauvais. Mais la norme est très difficile à obtenir, car, même les voitures les plus perfectionnées en matière de protection contre la pollution n’ont pas passé les tests Euro 3 en vigueur en 2001.

L’agence qui a fait l’étude annonce que l’émission de gaz NOx est de 500mg/kilomètre, alors que la norme exigée par l’Euro 6 est de 80kg/km !

Ces résultats sont prévisibles au vu des pollutions déjà constatées par la Commission Royale. Il s’avère donc que la norme Euro 6 est simplement et purement difficile, voir impossible à atteindre. Le dernier test ne va pas arranger les choses pour les fameuses voitures diesel, et les constructeurs vont se retrouver face à un dilemme car l’étude montre au grand jour le danger que représente le diesel.

Des villes allemandes sont en train de fermer leurs portes aux voitures diesel surtout aux heures de la montée de la pollution. La ville de Stuttgart où se trouve le siège de Mercedes et Porshes fait partie de ces villes.

Pour finir, l’air de l’Allemagne est le plus pollué de l’Europe

Un moteur économique de Volkswagen

blue motion

Ce moteur de 1,5 essence de Volkswagen est un peu spécial : lors des descentes en pente, il se coupe totalement et on peut gagner quelques décilitres en consommation mixte.

L’utilisation se fera d’abord avec la Golf BlueMotion. La marque « BlueMotion » est utilisée pour l’expérimentation sur la réduction de consommation. L’aérodynamique spéciale, la résistance des pneus sont très faibles, huile spéciale pour la lubrification. La puissance est réduite à 130 chevaux au lieu de 150ch sur les Golfs standards 1,5TSl. Pour en revenir sur sa particularité, le moteur économique de Volkswagen s’arrête pendant la descente, les roues sont presque libres (quand la charge est nulle). L’énergie pour faire fonctionner les organes de sécurité (ABS, ESP…) est assurée par une batterie de 12V supplémentaire au lithium.

Pour être précis, ce moteur économique de Volkswagen permet de gagner de 0,4 l pour 100 km. Il fonctionne à partir de 0 à 130 km/h, et quand la vitesse est suffisante, le moteur redémarre quand on appuie sur l’accélérateur. Cette nouvelle version sera bientôt sur le marché, mais quand ? On ne connaît pas encore la date précise.

Comment trouver un bon GPS ? Voir les conseils de Player Top en suivant ce lien

L’habitacle des voitures : sièges des bactéries

Habitacle voiture

On s’en doutait un peu mais, c’est vraiment confirmé : l’habitacle des voitures nous dégoûterait si on pouvait voir les bactéries qui y prolifèrent. Un spécialiste du lavage (CosmétiCar) affirme que nos toilettes sont dix fois plus propres. On n’oserait même pas les toucher de la main au même titre que les cuvettes de nos toilettes

C’est encore une fois une preuve que la propreté de la toilette nous tracasse beaucoup plus que celui de l’habitacle de nos voitures.

La raison : parce qu’on va et on voit toujours au toilette, automatiquement notre reflexe nous dicte de le laver au moins une fois par semaine, alors que les saletés qui sont partout dans la voiture ne sont pas trop visibles, donc on n’a pas tendance à le nettoyer à fond (en moyenne une fois par an).

Conséquence : les bactéries prolifèrent en toute liberté. Il est vrai que la société CosmetiCar en profite pour faire un peu de pub, mais il faut quand même réfléchir sur ces informations.

Les nouveaux membres du CNSR (Conseil National de la Sécurité Routière) sont déjà prêts

sécurité routière

Au début de son mandat, et sans attendre le résultat de l’élection présidentielle, les nouveaux membres du CNSR sont déjà prêts, car la sécurité routière ne peut pas attendre un nouveau président et ses politiques concernant la circulation routière. Les voitures autonomes, les personnes du troisième âge ainsi que les usagers vulnérables et la nouvelle technologie sont parmi ses priorités.

Ce nouveau CNSR désire aussi (comme l’ancien) améliorer la sécurité routière. Ce sera au nouveau président de prendre en compte les conseils de CNSR pour réduire les accidents. Il reste à faire beaucoup à faire, car, tout au long du mandat de Nicolas Sarkozy, ce conseil était resté en veille et ne fut de nouveau actif qu’en 2012.  Sur les 21 recommandations qu’il a formulées,  19 ont été prises en considérations par les ministres de François Hollande. Cela montre la valeur du CNSR ces dernières années.

Les priorités des quatre commissions (« usagers vulnérables« , « éducation et risque routier professionnel« ,  » véhicules, technologies innovantes, infrastructures« , « conduite et état de santé« ) reflètent la lutte contre recrudescence des accidents touchant les personnes vulnérables, les cyclistes ; les nouvelles technologies et la voiture autonome pourront aussi être utilisées comme des moyens pour diminuer la pollution et les accidents de la route.

La mission des quatre commissions commence dès maintenant en se référant aux rapports des experts. En tout cas, la vie des usagers de la route est bien précieux et tant mieux si les nouveaux membres du CNSR sont déjà prêts.